La revue de presse internationale de Béchir Ben Yahmed

 

Journaux, radio, web, télévision... peu d'informations échappent à Béchir Ben Yahmed, dont l'actualité est la grande passion. Retrouvez la sélection exclusive du directeur de la publication de La Revue, qui épluche pour vous la presse internationale à la recherche de l'information inédite et de l'article qui fait la différence. Pour dessiner les grandes tendances de demain.
Dernière revue de presse parue le 02 novembre 2015.


    La revue de presse

Considérations sur le rôle du marché de Rungis et la mémoire des Français (à la façon des Lettres Persanes*)

Lettre XXXI Supplémentaire

Rhédy à Usbek

(De Paris, le 16 de la lune de Chalval). Je suis à présent à Paris, mon cher Usbek. On peut avoir vu toutes les villes du monde et être surpris en arrivant ici du saisissement de tout un peuple à l'annonce de la décision du Chahanchah (Roi des rois) - soit qu'il s'en réjouisse, soit qu'il s'en désole - de ne pas solliciter le prolongement de sa charge au-delà de l'époque où fleurissent chez nous les mandariniers des jardins de Shah Abbâs. Le Grand Vizir en charge de l'intendance s'est aussitôt déclaré candidat à sa succession alors même que d'autres sultans briguaient son héritage. Il fut remplacé le lendemain même par un ancien Sultan de Cherbourg, qui prit aussitôt possession de son hôtel édifié le long d'une varenne, terrain inculte et fertile en gibier, sur la rive gauche du fleuve.

Lire la suite : Considérations sur le rôle du marché de Rungis et la mémoire des Français (à la façon des Lettres...

Taïwan : danger

Apparemment, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Tsai Ing-wen, la « douce » présidente nouvellement élue de Taïwan, a appelé Donald Trump au téléphone et il a répondu. Elle l’a félicité et il l’a remerciée. Pourtant la Chine a émis une « protestation solennelle » et de son côté Barack Obama s’est senti obligé de rappeler que « la politique constante des administrations américaines démocrates et républicaines était celle de la Chine unique ».

Lire la suite : Taïwan : danger

Le client, d’Asghar Farhadi, un moment de grâce cinématographique

Le client est un film de l’Iranien Asghar Farhadi, à qui l’on doit d’autres chefs-d’œuvres comme La Séparation, et qui a été primé pour son scénario au dernier festival de Cannes. N’étant pas critique cinématographique, j’ignore s’il est son meilleur film. Je sais que celui-ci m’a passionné.

Lire la suite : Le client, d’Asghar Farhadi, un moment de grâce cinématographique

Considérations sur l'influence de la table dans les mœurs politiques des Français (à la façon des Lettres Persanes *)

De Usbek à Roxane

(le 9 de la lune de Azar) Heureuse Roxane, je vous écris de France, ce pays lointain et cependant si amicalement proche, que nous chercherions désespérément une différence avec le nôtre, ne fût-elle discernable que dans les moeurs gastronomiques, et les manières de table, sinon dans celles du sérail. L'on a dit par dérision, que la France, ce pays de l'Europe tempérée, était ingouvernable parce qu'il produisait 350 sortes de fromages. C'était déjà l'avis de Jules César ; ce fut celui du général de Gaulle.

Lire la suite : Considérations sur l'influence de la table dans les mœurs politiques des Français (à la façon des...

Quel avenir pour les républiques auto-proclamées de l'Est ukrainien ?

Quand au printemps 2014, la Russie a annexé la Crimée, les provinces russophones de l’Ukraine orientale se sont soulevées contre le pouvoir de Kiev. La plupart des observateurs – dont moi - ont cru alors que le conflit entre les forces armées ukrainiennes et les milices séparatistes ne pouvait que se durcir jusqu’à la victoire d’un des deux camps à la suite de combats sanglants. Ces combats conduisant soit  à l’annexion des provinces concernées par la Russie, soit leur retour forcé sous la tutelle ukrainienne. Pendant des mois les combats ont fait rage, puis ils se sont estompés. Aujourd’hui l’Est ukrainien ne fait plus la une des journaux. 

Lire la suite : Quel avenir pour les républiques auto-proclamées de l'Est ukrainien ?

S'inviter chez des Russes déchaînés


Une porte d'entrée ordinaire, un immeuble en briques d'un quartier d'Asnières, à deux pas du métro Gabriel Péri. On pénètre avec quelques doutes : sommes-nous bien venus au théâtre ? L'intérieur est un peu décrépi, la moquette sur les murs indique que les derniers travaux de rafraîchissement remontent aux années 1980. Derrière des stores en verre poussiéreux, le caissier nous met au parfum : « C'est un lieu privé, merci de signer une décharge. »

Lire la suite : S'inviter chez des Russes déchaînés

  • Vigipirate: il serait temps d’arrêter

    Quand on voit ces jeunes militaires lourdement armés déambuler dans les gares ou sous la Tour Eiffel, on ne peut que s'interroger: « À quoi peuvent-ils bien servir ? ». À l'inverse des gendarmes - forces de police à statut militaire - ils n'ont le droit d'ouvrir le feu qu'en cas de légitime défense.

  • "J’étais goûteuse pour Hitler"

    « Vous êtes française ? Ach, mein Gott ! C’est quand même fou ! Hier, c’est une équipe de CNN qui est venue d’Amérique ! À mon âge ! J’ai 95 ans et quatre mois exactement aujourd’hui et ma vie est publiée aux ­quatre coins du monde ! Il y a quelques mois encore, personne ne me connaissait… »

  • 1943… et le Danemark sauva ses juifs

    Ébranlé par la défaite de Stalingrad en février 1943, le régime hitlérien durcit l’exécution de la Solution finale. Pourtant, dans l’Europe occupée, un pays réussit à sauver 95 % de sa population juive : 7 742 juifs échappent à la Gestapo. C’est l’histoire méconnue de l’extraordinaire sauvetage des juifs danois que...

  • À la lumière de l’évolution

    Au cours des siècles, comme beaucoup d’espèces, l’être humain s’est adapté à l’environnement afin de favoriser sa reproduction. Deux chercheurs français, Frédéric Thomas et Michel Raymond, décryptent les pathologies de notre temps à travers le prisme de la médecine darwinienne.

  • Avions électriques en série

    Bizarre, bizarre. Airbus est pourtant une entreprise sérieuse. Comment ses dirigeants peuvent-ils espérer gagner de l’argent avec un avion tout électrique ?

  • Comment l'impression 3D va tout changer

    À force de lire tant de choses contradictoires sur l’impression 3D, qualifiée par les uns de troisième révolution ­industrielle et par les autres de technique gadget tout juste bonne à fabriquer des objets en plastique à trois sous, j’ai voulu tester le concept.

La Revue

N°68
novembre/décembre 2016

Achetez les anciens numéros


Abonnez-vous

Dossier du mois

La Revue sur FaceBook

Blog La Revue