Warning: Unexpected character in input: '\' (ASCII=92) state=1 in /home/gtajeune/www/libraries/gantry/core/utilities/gantryregistry.class.php on line 326

Warning: Unexpected character in input: '\' (ASCII=92) state=1 in /home/gtajeune/www/libraries/gantry/core/utilities/gantryregistry.class.php on line 339
Ventes d'armes - Recul britannique, envolée chinoise

Ventes d'armes - Recul britannique, envolée chinoise

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le dernier communiqué du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) ne fera pas plaisir au gouvernement britannique. Pour la première fois depuis 1950, la Grande-Bretagne, doublée par la Chine, ne fait plus partie des cinq premiers exportateurs mondiaux – 75 % du commerce global des armes à eux seuls.

Le fait que le Royaume-Uni soit dépassé par la France et surtout par l’Allemagne est étonnant, car le contribuable britannique fait beaucoup d’efforts pour sa défense. Au classement mondial des dépenses de défense par individu, il arrive en deuxième position après l’Américain (intouchable malgré une légère baisse), juste devant le ­Français mais très loin devant ­l’Allemand… qui investit peu mais vend beaucoup. Une première explication vient du fait que les dépenses nucléaires n’entrent pas en ligne de compte pour le commerce des armes. Les investissements en matière ­nucléaire peuvent contribuer à ­développer la technologie d’un pays, mais ne permettent pas d’améliorer sa balance commerciale, du moins à court terme. En outre, l’industrie britannique d’armement est de moins en moins compétitive.

 

Le phénomène va s’accélérer

Fidèle à sa tradition, le Royaume-Uni fabrique des navires impressionnants, mais force est de constater qu’il est de plus en plus difficile de trouver preneur pour des porte-avions ! L’industrie allemande a moins de matériels spectaculaires mais elle sait regarder les besoins de toutes les armées du monde et elle leur propose des armes et des équipements adaptés.

Si l’on observe les tailles respectives des industries d’armement chinoise et britannique, il n’y a pas lieu de s’étonner de voir les exportations de l’empire du Milieu dépasser celles de l’ex-Empire britannique. Le plus spectaculaire est le taux d’augmentation de ces exportations : elles ont augmenté de 162 % des années 2003-2007 aux années 2008-2012 ! Et tout porte à penser que le ­phénomène va s’accélérer. Après avoir beaucoup copié, les Chinois ­fabriquent par eux-mêmes. Pour eux-mêmes d’abord, mais aussi pour les autres, tant le coût marginal de leurs matériels est ­intéressant. L’exemple des avions de combat est particulièrement ­frappant : leurs ­besoins intérieurs étant considérables, ils ont construit des chaînes très performantes qui leur permettent de proposer leurs avions à des prix ­défiant toute concurrence. Au total, en ajoutant production à usage interne et ­exportations, les Chinois ­construisent chaque année plus d’avions de ­combat que l’ensemble de tous les autres pays du monde !  

Ajouter un Commentaire


La Revue

Dossier du mois

La Revue sur FaceBook