Warning: Unexpected character in input: '\' (ASCII=92) state=1 in /home/gtajeune/www/libraries/gantry/core/utilities/gantryregistry.class.php on line 326

Warning: Unexpected character in input: '\' (ASCII=92) state=1 in /home/gtajeune/www/libraries/gantry/core/utilities/gantryregistry.class.php on line 339
Le trésor de Kim

Le trésor de Kim

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Stades, grands magasins, ­quartiers neufs… Les spectaculaires transformations de ­Pyongyang, dont certains ­quartiers n’ont rien à envier à Shanghai ou à Hongkong, intriguent.

Cette nouvelle richesse pourrait bien venir des extraordinaires ­ressources minières que recèle le sous-sol nord-coréen : minerais ­stratégiques (or, tungstène, ­graphite…), mais surtout terres rares, dix-sept métaux cruciaux dans les secteurs de pointe. Jusqu’ici, selon un rapport de ­Goldman Sachs daté de 2009, les richesses minières du pays étaient évaluées à 6 milliards de ­dollars. Le chiffre pourrait désormais ­exploser : le plus important ­gisement de terres rares du ­monde aurait été découvert à 150 km au nord de ­Pyongyang, à l’ouest du ­complexe ­minier d’Anju. 

L’exploitation en aurait été confiée pour les vingt-cinq années à venir à Pacific Century Rare Earth Mineral Limited, une ­coentreprise entre la société ­minière australienne Stirling ­Resources et la nord-­coréenne Korea Natural Resources Trading Corporation. Les premiers travaux d’exploration devraient ­débuter en mars prochain.

Selon Louis Schurmann, de ­l’Australasian Institute of Mining and Metallurgy, en charge du ­projet, le site aurait un potentiel de ressources six fois plus élevé que celui de l’ensemble des mines chinoises, qui produisent aujourd’hui 90 % des terres rares au monde. Il pourrait produire ­6 ­milliards de tonnes de minéraux (fluorite, ­apatite, zircon, néphéline, ­feldspath et ilménite), dont 216,2 millions de tonnes ­d’oxydes de terres rares (­lanthane, ­cérium, praséodyme et ­britholite), soit deux fois plus que ­l’ensemble des ressources actuelles, estimées à 110 millions de tonnes par ­l’Institut d’études géologiques des États-Unis (US Geological ­Survey). Le rapport précise que 2,66 % seraient en outre des ­terres rares lourdes, ­particulièrement précieuses. 

Avec une demande mondiale en progression annuelle de 6 %, l’enjeu en vaut la chandelle. La cote des ­terres rares s’est envolée, ­pouvant atteindre plusieurs ­milliers de ­dollars le kilo. 

Une véritable manne pour la ­Corée du Nord. Et... une manne convoitée ! On chuchote que c’est pour avoir eu des visées personnelles sur ce trésor que Jang Song-thaek, oncle par alliance de Kim Jong-un et l’un des hommes les plus puissants du pays, aurait payé de sa vie « sa trop grande implication dans ce projet » en décembre dernier…

 

Copyright photo : John Pavelka

Ajouter un Commentaire


La Revue

Dossier du mois

La Revue sur FaceBook