Considérations sur le protocole d'une audience du Grand Mufti et du Pape et sur l'alliance d'un pottok pyrénéen et d'un pur-sang picard, à la façon des Lettres Persanes *

De Usbek à Mehdi

De Paris, le 4 de la lune de Gemmadi. Je t'ai entretenu déjà, cher Mehdi, des raisons qui ont poussé le monarque régnant à ne pas solliciter le renouvellement du blanc-seing que lui avaient accordé autrefois les Français. J'y ajoute l'usure d'un pouvoir issu d'une sorte de monarchie élective et parlementaire. Le roi n'est plus aujourd'hui que le régent de son royaume quand les prétendants à sa succession provoquent un tumulte grandissant, sur fond de turpitudes concussionnaires d'un ancien Grand Vizir, de l'utopie universaliste d'un autre, et de l'immaturité d'un troisième.

Lire la suite : Considérations sur le protocole d'une audience du Grand Mufti et du Pape et sur l'alliance d'un...

Raffarin candidat ?

Que l’on soit de droite ou non, on ne peut que souhaiter que le candidat de la droite française à l’élection présidentielle soit honorable. Or, il suffit de lire la presse étrangère pour constater que François Fillon ne peut plus être reconnu comme tel en dehors des frontières de l’Hexagone. Si d’aventure, il était élu il ne pourrait donner une image honorable de la France.

Lire la suite : Raffarin candidat ?

De l'importance de la table dans les différentes familles en lice pour la succession du Grand Shah, à la façon des Lettres Persanes *

De Usbek à Rica

Saucisse sèche, boudin, jambon, rillettes, tous les ingrédients d’une copieuse assiette de cochonnailles, bannies par notre saint Alcoran, puis une tête de veau à la sauce ravigote suivie d’un sorbet à la pomme au calvados, voilà le menu de grand ordinaire d'un ancien Vizir nommé Chirac lorsqu'il briguait la haute magistrature, il y a deux décennies.

Lire la suite : De l'importance de la table dans les différentes familles en lice pour la succession du Grand...

Tante Yvonne en examen ?

François Fillon avait raison de le souligner : il est difficile d’imaginer le général de Gaulle mis en examen. Et, je crois, tout aussi difficile d’imaginer « Tante Yvonne » devant s’expliquer devant des juges. C’est pourtant ce qui arrive à Pénélope Fillon. C’est pourquoi j’espère qu’elle ne sera jamais « première dame de France ».

Lire la suite : Tante Yvonne en examen ?

Considérations sur le parler pour dire, ou ne rien dire, à Lyon, capitale universelle de la gastronomie, à la façon des Lettres Persanes *.

De Usbek à Rica,

Quoique les Français parlent beaucoup, il y a cependant parmi eux une espèce de dervis (moines) taciturnes qu’on appelle chartreux. On dit qu’ils se coupent la langue en entrant dans le couvent et on souhaiterait fort que tous les autres dervis se retranchassent de même tout ce que leur profession leur rend inutile.

Lire la suite : Considérations sur le parler pour dire, ou ne rien dire, à Lyon, capitale universelle de la...

Considérations sur la capacité des Français découvrant le pot aux roses, à rejeter, et le pot et les roses (à la façon des Lettres Persanes)

De Usbek à Rhédi,

Depuis que je suis en Europe, mon cher Rhédi, j'ai observé bien des gouvernements. Ce n’est pas comme en Orient, où les règles de la politique se trouvent partout être les mêmes. J’ai observé quel était le gouvernement le plus conforme à la raison. Il m’a semblé que le meilleur est celui qui va à son but à moins de frais ; de sorte que celui qui conduit les hommes de la manière qui convient le plus à leur penchant et à leur inclination est le plus parfait.

Lire la suite : Considérations sur la capacité des Français découvrant le pot aux roses, à rejeter, et le pot et...

Considérations sur le génie des Français à accommoder la soupe à la grimace en année électorale (à la façon des Lettres Persanes *)

De Usbek à Roxane

S'il y avait dans le monde, chère Roxane, une nation qui eût une humeur sociable, une ouverture de cœur, une joie dans la vie, un goût, une facilité à communiquer ses pensées ; qui fût vive, agréable, enjouée, quelques-fois imprudente, sou­vent indiscrète, et toujours prompte à passer à table, je répondrais qu'il s'agit du génie naturel de la nation française.

Lire la suite : Considérations sur le génie des Français à accommoder la soupe à la grimace en année électorale...

Liberté d’expression ?

Lundi 9 janvier. Je me suis levé dès poltron-minet. C’est que j’avais un rendez-vous téléphonique ce matin là avec une journaliste, PHL de RCJ ou Radio de la Communauté Juive, qui devait m’interviewer sur ces lancinantes questions du fanatisme, du terrorisme, sur mon dernier ouvrage Le complexe de Caïn. J’avoue mon grand respect pour les journalistes malgré de fréquentes déconvenues causées par leur manque de courtoisie.

Lire la suite : Liberté d’expression ?

En marche vers un monde meilleur (suite)

L’optimisme de mon dernier billet m’a valu de nombreuses remarques, essentiellement axées sur la hausse récente des conflits liés au terrorisme islamiste. Alors, je me sens obligé de compléter mon propos. 

Lire la suite : En marche vers un monde meilleur (suite)

En marche vers un monde meilleur

L’année 2016 a vu son cortège d’horreurs. Essentiellement entre le dixième et le quarantième parallèles Nord. Quand on pense, par exemple, aux enfants d’Alep-Est on peut s’interroger. A-t-on le droit d’évoquer un monde meilleur quand tant d’innocents sont morts ? 

Lire la suite : En marche vers un monde meilleur

Considérations sur la table mise au service des ambitions politiques (à la façon des Lettres Persanes*)

De Usbek à Roxane

(De Paris le 12 de la lune de Maharram). Tu ne le croirais pas, chère Roxane, depuis le temps que je suis à Paris je n’y ai encore vu flâner personne. Il n’y a point de gens au monde qui tirent mieux parti de leur machine que les Français : ils courent, ils volent. Les voitures lentes d’Asie, le pas réglé de nos chameaux, les feraient tomber en syncope. Pour moi qui ne suis point fait à ce train et qui vais souvent à pied sans changer d’allure, j’enrage quelquefois comme un chrétien.

Lire la suite : Considérations sur la table mise au service des ambitions politiques (à la façon des Lettres...

Tadmor, ou les méthodes nazies en Syrie

Jeudi 1er décembre a été projeté au cinéma Nouvel Odéon, en avant-première, le film libanais Tadmor, de Lokman Slim et Monika Borgmann, qui vivent à Beyrouth.

Lire la suite : Tadmor, ou les méthodes nazies en Syrie

Anecdotes sur la laïcité

J’ai bien aimé l’histoire racontée par Emmanuel Macron au cours de son meeting du 10 décembre à Paris. Il est dans une commune de Moselle très touchée par la fin de la sidérurgie.

Lire la suite : Anecdotes sur la laïcité

Considérations sur le rôle du marché de Rungis et la mémoire des Français (à la façon des Lettres Persanes*)

Lettre XXXI Supplémentaire

Rhédy à Usbek

(De Paris, le 16 de la lune de Chalval). Je suis à présent à Paris, mon cher Usbek. On peut avoir vu toutes les villes du monde et être surpris en arrivant ici du saisissement de tout un peuple à l'annonce de la décision du Chahanchah (Roi des rois) - soit qu'il s'en réjouisse, soit qu'il s'en désole - de ne pas solliciter le prolongement de sa charge au-delà de l'époque où fleurissent chez nous les mandariniers des jardins de Shah Abbâs. Le Grand Vizir en charge de l'intendance s'est aussitôt déclaré candidat à sa succession alors même que d'autres sultans briguaient son héritage. Il fut remplacé le lendemain même par un ancien Sultan de Cherbourg, qui prit aussitôt possession de son hôtel édifié le long d'une varenne, terrain inculte et fertile en gibier, sur la rive gauche du fleuve.

Lire la suite : Considérations sur le rôle du marché de Rungis et la mémoire des Français (à la façon des Lettres...

Taïwan : danger

Apparemment, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Tsai Ing-wen, la « douce » présidente nouvellement élue de Taïwan, a appelé Donald Trump au téléphone et il a répondu. Elle l’a félicité et il l’a remerciée. Pourtant la Chine a émis une « protestation solennelle » et de son côté Barack Obama s’est senti obligé de rappeler que « la politique constante des administrations américaines démocrates et républicaines était celle de la Chine unique ».

Lire la suite : Taïwan : danger

Le client, d’Asghar Farhadi, un moment de grâce cinématographique

Le client est un film de l’Iranien Asghar Farhadi, à qui l’on doit d’autres chefs-d’œuvres comme La Séparation, et qui a été primé pour son scénario au dernier festival de Cannes. N’étant pas critique cinématographique, j’ignore s’il est son meilleur film. Je sais que celui-ci m’a passionné.

Lire la suite : Le client, d’Asghar Farhadi, un moment de grâce cinématographique

Quel avenir pour les républiques auto-proclamées de l'Est ukrainien ?

Quand au printemps 2014, la Russie a annexé la Crimée, les provinces russophones de l’Ukraine orientale se sont soulevées contre le pouvoir de Kiev. La plupart des observateurs – dont moi - ont cru alors que le conflit entre les forces armées ukrainiennes et les milices séparatistes ne pouvait que se durcir jusqu’à la victoire d’un des deux camps à la suite de combats sanglants. Ces combats conduisant soit  à l’annexion des provinces concernées par la Russie, soit leur retour forcé sous la tutelle ukrainienne. Pendant des mois les combats ont fait rage, puis ils se sont estompés. Aujourd’hui l’Est ukrainien ne fait plus la une des journaux. 

Lire la suite : Quel avenir pour les républiques auto-proclamées de l'Est ukrainien ?

Considérations sur l'influence de la table dans les mœurs politiques des Français (à la façon des Lettres Persanes *)

De Usbek à Roxane

(le 9 de la lune de Azar) Heureuse Roxane, je vous écris de France, ce pays lointain et cependant si amicalement proche, que nous chercherions désespérément une différence avec le nôtre, ne fût-elle discernable que dans les moeurs gastronomiques, et les manières de table, sinon dans celles du sérail. L'on a dit par dérision, que la France, ce pays de l'Europe tempérée, était ingouvernable parce qu'il produisait 350 sortes de fromages. C'était déjà l'avis de Jules César ; ce fut celui du général de Gaulle.

Lire la suite : Considérations sur l'influence de la table dans les mœurs politiques des Français (à la façon des...

Considérations sur les chances respectives de Riflandouille et Tailleboudin (à la façon des Lettres Persanes*)

De Usbek à Roxane

De Paris, le 12 de la lune de Saphar. Songez à l'embarras, chère Roxane, de ceux de nos amis qui arrivent à Paris en ce temps de l'année d'une ville qui s'apprête à célébrer l'An nouveau et le faste ancien de la religion.

Lire la suite : Considérations sur les chances respectives de Riflandouille et Tailleboudin (à la façon des...

Page 1 sur 11

La Revue

Dossier du mois

La Revue sur FaceBook